Historique de la dévotion Réaménagement des lieux

 

 

Cliquez sur photos pour agrandir

 

Réaménagement du site en 2002

En 1943, toute la Montagne avait été cédée par la Couronne au diocèse de Sherbrooke à condition qu'elle serve uniquement à des fins religieuses. Dans les années 1970, le diocèse vint à trouver lourde la responsabilité des lieux. Un groupe de fidèles a maintenu le sanctuaire pendant des années avec une constance remarquable. Mais finalement, le diocèse céda la montagne au Parc national du Mont-Mégantic, tout en conservant la propriété de la chapelle. En retour, le Parc s'engageait à respecter la vocation religieuse du Sanctuaire et à réaménager les lieux

 

La chapelle a été entièrement restaurée avec des matériaux semblables à ceux d'origine, sauf le plafond intérieur demeuré intact. On a respecté les plans ainsi que l'emplacement de la chapelle antérieure.

Chapelle avant la restauration
(Lors pélérinage 2002)

 

Chapelle après la restauration

 

L'abri des prêtres a été transformé en un refuge. Celui-ci sert aux besoins du Sanctuaire et des visiteurs durant la période estivale; il compte parmi les refuges mis à la disposition des randonneurs durant le reste de l'année

Avant la restauration

 


Nouvel abri des pélerins
L'ancien kiosque des pèlerins a été démoli pour dégager une vue magnifique. Un nouvel abri a été construit plus en retrait. La célébration du dimanche y a lieu quand la température le permet.

 

Enfin, le stationnement a été déplacé à l'extérieur des lieux pour rendre le terrain libre de voitures. Un jardin de pierre (d'innukchuk) avait été commencé spontanément par les visiteurs dans l'espace de stationnement actuel; il fut déplacé au centre du terrain du Sanctuaire.
Cette intégration à l'intérieur du sanctuaire chrétien est une façon de rappeler les racines amérindiennes du continent.


Le jardin d'innukchuk
devant la croix au lever du soleil

Chapelle, abri des prêtres
et jardin d'innukchuk



 


Nouvel aménagement du jardin de St-Joseph.

 

 

 

 

St-Josep