Histoire Contactez-nous

 

 

 

Woburn

 

Localisation géographique
St-Augustin de Woburn est située dans les Cantons de l'Est, comté Mégantic-Compton et fait partie du diocèse de Sherbrooke dont elle est la dernière communauté sur les confins de l'état du Maine, USA.

Territoire
On peut y accéder soit par la Route 161 à partir de Victoriaville, ou par la Route 212 en provenance de Cookshire ou par la Route 27 aussi appelée "Arnold Trail" de l'état du Maine.
Territoire
Le secteur St-Augustin s'étend sur trois cantons, soit le canton de Woburn au complet limité au centre et au sud par la frontière de l'état du Maine, à l'est du territoire par le canton Louise au complet, et au nord-ouest, le canton Clinton partagé avec le territoire de Piopolis.

Le canton de Woburn est constitué par autorité civile le 5 juin 1867. Arpenté en 1792 sur demande faite le 15 octobre 1792 par William Moffat. Woburn fut ainsi nommée d'après une localité en Angleterre du comté de Bedford.

En 2003, la superficie du secteur est de 28 343 hectares. Environ 720 personnes y habitent; si nous répartissons cette population par groupes d'âge, nous trouvons 160 personnes de 15 ans et moins; 470 de 15 à 65 ans et 95 de 65 ans et plus. Notre secteur est formé de 270 familles.

Érection canonique
La paroisse est fondée par décision ecclésiastique en septembre 1898, avec la nomination de premier curé résident, l'abbé Louis-Arthur-Odilon Huart. Le début des registres commence dès octobre 1898; avant cette date, les entrées aux registres figurent aux registres de Piopolis. L'érection canonique ne s'est cependant faite que le 23 février 1903.

Première église
Le début des travaux de construction de la première église se situe vers 1906. Le chanoine Joseph-Thomas Michaud assure, à ce moment-là, la cure de la paroisse. Cette église est en service jusqu'en 1923, année où se construit l'église actuelle.

En août 1914, une chapelle école fut construite sur le lot 6, rang II à Louise- Bocage. Une deuxième chapelle et érigée vers 1975 en souvenir de la chapelle de la mission Ste Priscille. Actuellement (2003), quelques messes y sont célébrées pendant l'été à chaque année.


Église actuelle


Administration et pastorale
Les premiers marguilliers furent élus en 1904; on les appelait alors les "francs tenanciers". Ils secondaient le curé dans l'administration de la paroisse. Bien sûr, le curé assume la première responsabilité dans une paroisse; il faut aussi souligner toutes les personnes qui gravitent autour de l'organisation pastorale. Ces bénévoles sont coresponsables de la pastorale paroissiale.

Le conseil de pastorale paroissiale existe depuis 1983. Il est formé de paroissiens et de paroissiennes qui épaulent le curé la tâche pastorale. C'est ce conseil qui prend le pouls de ce qui se vit dans la communauté, qui décide et organise des activités pour faire grandir la foi en Jésus-Christ. Au début, il était présidé par le curé et par la suite ce fut des laïcs; la première présidente du CPP (conseil de pastorale paroissiale) fut madame Jeanne Allard.

En 2002 - 2003, le Conseil de pastorale est formé ainsi : Monique Dubrûle, présidente, Ghislaine Chouinard Martel, vice-présidente, Lise Roy et Jeanne Allard. Le curé Daniel Gilbert ou l'agente de pastorale Édith Charbonneau participe aux rencontres du secteur.

Depuis la fondation de la nouvelle paroisse en décembre 2001, Saint-Joseph-des-Monts, les anciennes paroisses sont devenues des secteurs. Dans chacun des secteurs, 4 personnes sont élues par l'assemblée de paroissiens de ce secteur pour s'occuper de l'administration locale. Le mandat de ces gestionnaires fonctionne comme celui des marguilliers : mandat de 3 ans renouvelable une fois. Lors des rencontres du Conseil de gestion, la gérante, mandatée par l'Assemblée de fabrique, est toujours présente. La gérante, madame Lise Roy (1re gérante de la nouvelle paroisse), fait le lien entre les secteurs et les marguilliers de l'Assemblée de fabrique, présidée par le curé l'abbé Daniel Gilbert.

L'équipe actuelle (2003), se compose de Diane Dubrûle, présidente - Jeanne C. Allard et Gérald Fortier. Rodrigue Paquet, de notre secteur, siège sur l'Assemblée de fabrique comme marguillier. Depuis 1985, la paroisse St-Augustin a une secrétaire à son service; la première fut madame Célanire Fortier; en 1994, madame Julie Roy prend le relais; depuis l'an 2000, madame Édith Charbonneau occupe ce poste.

Il est bon et important de souligner le travail souvent discret des personnes qui assument l'entretien, la décoration de l'église et des terrains. La préparation des célébrations religieuses selon les différents thèmes liturgiques de l'année demande aussi beaucoup de bénévolat.

Nous voulons mentionner la serviabilité des membres de la chorale, de l'organiste et du maître-chantre qui animent tous les rassemblements à l'église. La liste serait incomplète si l'on faisait abstention de l'apport des enfants de chœur , de la sacristine et ses aides et des lectrices.

 

Retour haut